Précautions d’emploi et toxicité

A différencier selon l’huile essentielle que vous allez utiliser, de son mode d’application et surtout de la personne qui l’utilise (bébé, enfant, femme enceinte ou allaitante, personne sensible, adulte, personne âgée, sportif…).

  • Toujours utiliser les huiles essentielles avec modération et précaution car elles sont très puissantes.
  • Pour la voie cutanée, toujours faire au préalable un test cutané dans le pli du coude : attendre 24 à 48 h pour une possible réaction. Si réaction, ne pas utiliser cette huile essentielle.
  • Il vous faudra toujours vérifier les indications spécifiques pour chaque huile essentielle.
  • L’usage est déconseillé chez la femme enceinte surtout les 3 premiers mois et chez la femme allaitante, les épileptiques, les hypersensibles, ayant un cancer ou des antécédents de cancer hormono-dépendant, problèmes de santé. Sauf avis médical, ne jamais utiliser d’huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans. Pour les enfants de plus de 3 ans, à utiliser sous contrôle médical.
  • L’usage est déconseillé chez la femme enceinte surtout les 3 premiers mois et chez la femme allaitante, les épileptiques, les hypersensibles, ayant un cancer ou des antécédents de cancer hormono-dépendant, problèmes de santé. Sauf avis médical, ne jamais utiliser d’huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans. Pour les enfants de plus de 3 ans, à utiliser sous contrôle médical.
  • Pas d’utilisation à l’état pur, privilégier la dilution dans un support gras (huile végétale, miel, crème).
  • Ne jamais appliquer d’HE dans les yeux ni autour des yeux et sur les muqueuses (nez-oreilles-zone ano-génitale).
  • En cas d’absorption ou de projection accidentelle : ingérer (ne jamais vomir) ou appliquer une huile végétale (type huile d’olive) pour diluer l’huile essentielle (ne jamais rincer à l’eau car les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau). Contacter le centre antipoison.
  • Ne jamais laisser les flacons à portée des enfants.
  • Ne jamais injecter l’huile essentielle par voie intraveineuse ou intramusculaire.
  • Être précis dans les dosages et respecter les voies d’administrations indiquées.
  • Toujours respecter les doses (1 goutte c’est une goutte, pas deux). 
  • Après utilisation d’huiles essentielle, toujours se laver les mains. 
  • Les huiles essentielles riches en cétones et lactones sont neurotoxiques. Leur utilisation est contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante et chez le bébé. 
  • L’huile essentielle de Menthe poivrée est contre-indiquée chez la femme enceinte, allaitante et chez le nourrisson.
  • Certaines huiles essentielles sont irritantes et peuvent présenter une certaine toxicité à forte dose ou à long terme. Pensez à faire un test de tolérance cutané. Elles seront toujours diluées dans un corps gras.
  • Certaines huiles essentielles peuvent être photosensibilisantes. Après utilisation de ses huiles essentielles, ne jamais s’exposer au soleil ou aux UV pendant 8 à 10 heures.
  • En cas d’allergies respiratoires, évitez d’inhaler directement les diffusions d’huiles essentielles.
  • N’associez pas d’huiles essentielles et de traitements médicamenteux sans avis médical.
  • Consultez un médecin pour toute indication thérapeutique ou tout traitement par voie orale. Les huiles essentielles doivent être diluées sur un support type huile végétale, miel, sucre, comprimé neutre pour un usage par voie orale.
  • En cas de doute ou d’interrogations, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.